Éphémérides des Grands-Lacs – Semaine du 12 au 18 février 2011

Publié le par gaspard-musabyimana

Bain-des-efts-Photo Grands-Lacs-15-avril-1950-n-8-9.JPGEn RDC, la situation sécuritaire continue à retenir l’attention. Au Kivu, où les FARDC continuent leur redéploiement ce qui laisse les populations à la merci des bandes armées  et où les groupes armés continuent à exploiter illégalement les mines, on note plusieurs incidents. Au Nord Kivu, où une enquête a été ouverte à Goma dans le cadre de la saisie d’un avion transportant des expatriés impliqués dans le trafic minier , onze corps ont été retrouvés en territoire de Beni suite à des enlèvements de l’ADF/NALU  tandis qu’un agent de sécurité de la firme pétrolière SOCO, contestée pour ses explorations dans la Parc des Virunga, a été enlevé puis relâché. On notera toutefois qu’un lieutenant-colonel des FDLR s’est finalement rendu après plus d’une année de négociation et que plus de 100.000 réfugiés rwandais ont été rapatriés dans leur pays depuis le mois d’août 2007. Au Sud Kivu, la justice populaire prend de l’ampleur à Uvira : trois bandits ont été lynchés par la foule suite au meurtre d’un opérateur économique. A Mwenga, une journée « ville morte » a eu lieu pour protester contre l’insécurité. Enfin, cinq villages ont été attaqués en territoire de Kabare.

 

En Province Orientale, les LRA multiplient leurs embuscades dans le Haut et le Bas Uélé, tandis qu’une embuscade par des hommes armés non identifiés a eu lieu contre un véhicule de transport en commun sur la route Kisangani-Butembo. Enfin, à Kinshasa, l’inspecteur provincial de la police, qui avait comparu comme témoin au procès Chebeya, a tancé des policiers qui feraient preuve de négligence par rapport aux poches d’insécurité qui règnent dans plusieurs quartiers de la capitale.

 

Dans le domaine politique, les élections de 2011 continuent à être au-devant de l’actualité. Alors que le parti d’Etienne Tshisekedi est en voie d’éclatement, son leader a réitéré son intention de se présenter à l’élection présidentielle en déclarant « qu’il n’avait pas lutté pendant vingt ans pour céder se place », ce à quoi son rival, Vital Kamerhe, a répondu que « l’union devrait faire la force de l’opposition » et que le « pari » d’Etienne Tshisekedi était « risqué ». Par ailleurs, une vingtaine de partis ont signé un acte d’engagement pour soutenir l’inscription d’un plus grand nombre de femmes sur les listes électorales. En ce qui concerne l’enrôlement des électeurs, la vice-présidente de la CEI s’est rendue en Equateur pour tenter de résoudre la question de l’enrôlement des milliers de déplacés qui pose problème. Au Maniema, cet enrôlement est officiellement terminé après de nombreuses difficultés : quelques bureaux resteront toutefois encore ouverts.

 

Parmi les autres nouvelles politiques, on signalera que le ministre de l’Intérieur s’est rendu à Kananga pour tenter de régler le dossier du gouverneur qui est impliqué dans la tabassage d’un gérant d’hôtel ; une fracture au sein de la plate-forme présidentielle est apparue à cette occasion. Quant au Premier ministre, il a chargé de ministre de l’Economie et de l’Agriculture de constituer une commission de lutte contre la vie chère. On mentionnera enfin que le syndicat de l’administration exige la mise sur pied d’un barème salarial honorable et que les députés de l’assemblée provinciale de la Province Orientale sont impayés depuis trois mois et ont donc déserté les séances parlementaires.

 

Dans le domaine de la justice et des droits humains, le procès contre les onze militaires accusés de viols au Sud Kivu se poursuit à Baraka. Dans celui de Floribert Chebeya, les inculpés continuent à régler leur compte entre eux. Enfin, signalons que les activistes de 45 ONG dénoncent la détérioration de leur situation sécuritaire.

 

Dans le domaine économique, un atelier organisé par un organisme international a eu lieu dans le cadre d’un recensement des exploitations minières artisanales dans les deux Kasaï. Dans la principale entreprise diamantifère, la MIBA, la reprise de la production du diamant industriel, interrompue depuis 2008, est annoncée pour avril. Enfin, on signale que les travailleurs de la Minière de Kisenge percevront un mois de salaire sur les 140 qui leur sont dus.

 

Enfin, en matière de relations avec l’Angola, de nouveaux viols ont été signalés sur les femmes congolaises lors de leur expulsion d’Angola.

 

Au Burundi, où s’est rendue une mission économique belge chargée d’investiguer les opportunités en matière de transport, de services, d’énergie, de télécommunication, etc., on signale l’arrestation par la police de quatre hommes qui s’apprêtaient à s’enrôler dans un mouvement rebelle.

 

En Ouganda, l’élection présidentielle a lieu ce vendredi dans un climat de corruption, de tensions et de menaces : le président Museveni est donné gagnant. Au cours de la campagne, la compagnie d’Etat des communications aurait ordonné aux sociétés de téléphonie d’intercepter les messages comprenant un certain nombre de mots-clés. On signalera également que 77 députés qui avaient changé de plate-forme politique ont été exclus du Parlement. Dans le domaine économique, les négociations se poursuivent toujours entre la compagnie pétrolière britannique Tullow Oil et la française Total associée à la chinoise CNOOC.

 

Au Rwanda, le président Kagame a vanté, au cours d’un discours à la nation, les succès de son pays en matière d’éducation, de santé, d’investissement, etc.  Par ailleurs, le ministre de la Jeunesse et des Sports s’est vu contraint de démissionner pour « comportement impropre ». Dans le domaine de la justice, un opposant a été condamné à quatre ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », « divisionnisme » et « manifestation non autorisée » : Amnesty International et Human Rights Watch ont appelé à sa libération inconditionnelle. Enfin, l’organisation de défense des victimes du génocide, Ibuka, a publié la liste de 265 « justes », des Hutu qui ont aidé à sauver des Tutsi lors du génocide de 1994.


EURAC
18/02/2011

Commenter cet article